• EKKIA

Episode 4

En cadence avec Monique


Crédit photo @c.destange



Auprès de Pascal Gautherin, Président d’EKKIA, ils sont 8 à composer le Comité de direction et tenir les rênes d’EKKIA.

A décider de l’allure, de la bonne façon de franchir les obstacles, à choisir la bonne trajectoire. Parmi eux, Monique van Dooren-Westerdaal, la directrice commerciale et marketing.

Toujours en mouvement, au croisement de plusieurs cultures, très tournée vers l’international.


Son parcours ? Son rôle au sein d’EKKIA ? La place du client ?


La suite, c’est sur le site d’EKKIA.





Monique, vous avez un parcours où vous vous jouez des codes et des frontières ?


Je suis effectivement Néerlandaise, native de la ville d’Oss, et ensuite ce sont les hasards de la vie qui m’ont emmenée d’une frontière à l’autre. Une fois mon MBA en management des organisations en poche, j’ai créé ma propre marque de prêt-à-porter à Amsterdam, « Arachne by Urba », centrée sur les jeunes femmes d'affaires. Au bout de quelques années, j’ai rejoint la championne olympique Anky van Grunsven qui cherchait un manager pour sa marque Anky Technical Casuals. Par la suite, mon meilleur client, qui avait des magasins aux Pays-Bas, a acheté la marque allemande euro-star et m’en a confié la direction, à Mönchengladbach. Enfin, et après 11 ans Outre-Rhin, j’ai eu envie de changer et ai répondu favorablement à la proposition d’EKKIA qui cherchait une directrice internationale.




On vous entend très souvent parler de votre client. Il est cœur du jeu ?


Bien sûr. J’ai toujours à l’esprit que le client paie nos salaires, c’est lui notre employeur. C’est ce que j’ai tout de suite essayé d’impulser dans les équipes d’EKKIA chargées du commerce et du marketing. Nous ne sommes plus à l’ère de « l’administration des ventes ». Nos 2 300 clients distributeurs, nous devons les servir avec efficacité, les étonner en leur proposant des nouveautés, leur faciliter la vie avec nos outils digitaux. Ce ne sont pas eux qui doivent s’adapter à nous, mais l’inverse.



Qu’est-ce qui fait la force d’EKKIA sur son marché ?


En intégrant Ekkia, j’ai tout de suite été étonnée de son agilité, de sa capacité à changer et s’adapter au marché. Nous avons la taille d’une grande PME et la souplesse d’une start-up. Après, il est aussi plus facile d’évoluer lorsqu’on a la gamme de marques la plus large, ce qui est notre cas. A nous de maintenir l’écart avec nos concurrents. Je crois beaucoup à la vision 360, assez vertueuse, du triptyque fournisseurs, clients distributeurs, clients finaux. Chacun doit se sentir au centre.




La qualité humaine ou relationnelle que vous préférez et celle que vous détestez ?


J’apprécie tout particulièrement le travail en équipe, il est stimulant. Aussi, je dirai que la qualité que je préfère c’est l’initiative, l’apport d’idées. A contrario, je n’aime pas le désintérêt et le négativisme, cette façon de toujours voir le verre à moitié vide.




Votre devise


« Celui qui ne peut partager ne peut multiplier ».




Ekkia en un mot ?


Engagement.




128 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout